L’église Saint-Pierre (Beho)

D’autres lieux…

La célèbre loggia de l’église de Beho

Et que l’on parle de sorcières, justement, il en est question à Beho. Du moins, il y a des têtes grimaçantes qui soutiennent la loggia de l’église et que d’aucuns assimilent à des têtes de sorcières. Une église où les cloches jouèrent un rôle essentiel dans la région…
En effet, la flèche de l’édifice sacré est passablement inclinée vers le sud-ouest pour mieux résister aux tempêtes et, naguère, on écartait les orages violents en faisant sonner la petite cloche, car il y a une autre, plus grosse, qui s’appelle aussi « Maria ». Et, autre anecdote, en 1954, ces cloches sonnèrent en pleine nuit, le système électrique de la sonnerie étant chamboulé par un incendie qui ravageait le chœur de l’édifice, cette alerte réveilla le curé et limita les dégâts. Du même coup, elle sauva un patrimoine exceptionnel, puisque des reliques fabuleuses transportées par un croisé sont exposées dans l’église.

Pourquoi à Beho ?

Une question se pose : pourquoi à Beho ? Parce que le cheval du croisé s’arrêta brusquement au retour de Terre sainte et fit comprendre qu’il fallait élever à cet endroit un sanctuaire. Enfermées dans une châsse qui fut sauvée des guerres, des incendies, du vandalisme, de la convoitise de voleurs, etc., on y trouvait des dizaines de reliques. Alors, les croyances et légendes se confondaient pour dire qu’on y voyait un bout du suaire du Christ, des cheveux de la Vierge, des poils de la barbe de saint Pierre, une vertèbre de sainte Agathe, un fragment du crâne de sainte Barbe, un fragment d’os d’un bras de Saint Georges, etc.

Également, un bout d’os de sainte Aldegonde, des fragments d’os de sainte Célestine, de sainte Lucide, un bout de la grotte de la Nativité, etc. Tout ne s’y trouverait plus, mais il en reste !

A voir aussi
No items found
À lire...
https://curieuseshistoires-belgique.be/reliques-eglise-beho/

Coup de coeur curiofamily.net

Retour haut de page

bling
it up