MOT – Musée des Techniques Anciennes (Grimbergen)

D’autres lieux…

On se retrousse les manches !

Composé de plusieurs sections, le MOT, s’il est prisé par tous ceux qui, sous une forme ou une autre, connurent le temps de l’utilisation d’outils et leur maniement disons un peu « obsolètes » (bien que…), il intéresse à un haut degré les jeunes générations grâce à des activités pédagogiques et ludiques sous le générique général « On se retrousse les manches ! »

Ce musée est aussi un vibrant hommage au savoir-faire des ouvriers et artisans d’antan.

Plusieurs sections forment ce musée sous forme d’expositions permanentes ou temporaires :

  • Le travail du bois vous « révèle les secrets de centaines d’outils », en n’oubliant pas que depuis la nuit des temps le bois est une source majeure de matière première.

On y montre des outils universellement connus (haches, ciseaux, scies), mais, aussi, certains plus spécifiquement utilisés dans telle ou telle région, le tout est exposé sous trois activités : la découpe, le ponçage et le cintrage, ou trois techniques : la fabrication des roues, des sabots et des cuves. Beaucoup de ces outils ont été remplacés par des machines.Sur place on précise : « Pour illustrer la diversité culturelle, nous présentons aussi le métier du charpentier japonais. En juillet 2013, le MOT a reçu un hôte particulier: le « docteur des scies » japonais Nagakatsu San, meilleur aiguiseur de son pays. Ce fringant octogénaire a donné à cette occasion une démonstration pour un public international. Il a expliqué l’affûtage et l’avoyage des dents ainsi que le fonctionnement des différentes formes des dentures. Sa démonstration a été filmée. Ce court documentaire, renfermant un fragment de patrimoine immatériel, est visible dans l’exposition. »

  • Autre section avec l’histoire de la lessive : « L’évolution de la lessive illustre toute l’intelligence technique déployée par l’homme depuis le milieu du XIXe siècle. La mécanisation du travail manuel, l’importance de la force musculaire dans l’histoire et l’amélioration graduelle des machines sont au cœur de cette exposition. À travers l’histoire de la lessive, le visiteur découvre aussi le contexte social de ces différentes évolutions: évolution des tâches ménagères, réseaux d’utilité publics, émancipation de la femme. »
  • La forge et le métal qui, depuis la Préhistoire, font partie de la Société, avec, aux commandes, le forgeron, « maître du feu et du fer », même si, aujourd’hui, ce métier devient de plus en plus rare pour faire place à la mécanisation. « À peu près tout ce qui était en fer passait entre ses mains. Et avant l’invention du plastique, de très nombreux objets étaient en fer. »
  • Charrettes et chariots se trouvent dans un dépôt, mais une réserve est parfois ouverte au public : « Leur importance pour la vie quotidienne est pourtant indéniable. Le transport de matières premières, de marchandises, de fumier, de récoltes, etc., a de tout temps été une activité fondamentale de l’homme. C’est pourquoi, étant donnée la mission du MOT, nous avons rassemblé ces véhicules et non pas ceux pour le transport de personnes. »
  • L’atelier du pain est l’occasion de découvrir, étape après étape, la fabrication de cet aliment universellement apprécié : travail des champs, récolte, battage, moudre le grain, pâte pétrie et cuite en boulangerie… et, pour les jeunes, l’occasion de mettre la main à la pâte !

• Moteurs et transmissions dans une exposition interactive qui fait découvrir les énergies naturelles, la transmission mécanique, plan incliné, levier, roue, axe…

A voir aussi

Coup de coeur curiofamily.net

Retour haut de page

bling
it up