Prieuré de Montaigu (Morlanwelz)

D’autres lieux…

Bâti non loin de l’Athénée, qui fut construit au XVIIe siècle. Comme de nombreux couvents, calvaires, potales, chapelles, églises, abbayes et monastères, il fut édifié pour contrecarrer la montée du protestantisme. Tout débuta avec Sébastien Deppe, curé de Morlanwelz, qui éleva une chapelle, y accola une habitation, puis l’endroit devint un prieuré, c’est-à-dire une communauté religieuse, enfin, un musée avec ses collections du « Temps qui passe », soit deux mille ans d’histoire de la localité et des expositions thématiques. Avec la Chapelle Notre-Dame du Saint-Sang, le Prieuré de Montaigu est l’un des plus anciens témoins, encore debout, du passé de Morlanwelz. « Le temps qui passe », c’est l’histoire de l’Abbaye de l’Olive, des charbonnages, etc.

Profitez de la visite pour prendre un petit coup de vieux en découvrant, dans la cour, une carriole qui, naguère, fut tirée par un cheval afin de livrer le pain à domicile…

Albert « archiduc Daustrice » (Autriche) et Isabel « infante Despaigne » (Espagne)

Une inscription gravée en ancien français évoquant Albert « archiduc Daustrice » (Autriche) et Isabel « infante Despaigne » (Espagne) en 1625 : « Albert et Isabel-Clara-Eugenia infante Despaigne archiducqz Daustrice et princes souverains de ce Pais Bas et premiers fondateurs de ceste chapelle donnée en l’an 1625 », mais, également, une citation d’Aragon : « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

A voir aussi

Coup de coeur

Retour haut de page

bling
it up