L’église à nef unique d’Alden Biesen

D’autres lieux…

Un arc de triomphe symbolique

Le patrimoine de l’église est remarquable. Ainsi, la transition de la nef et du transept au sanctuaire forme un arc de triomphe qui, selon les spécialistes, symbolise la victoire de la foi catholique — la vraie !, disait-on — sur la Réforme. On retrouve ce même style d’arc dans l’autel baroque. On distingue encore les couleurs teutoniques, le noir et le blanc, au maître-autel, la croix noire de l’Ordre au-dessus du fronton qui contraste avec le fond blanc (tabernacle), au côté gauche de l’autel. Au-dessus de celui-ci, une toile montre Saint Georges, vainqueur du dragon — symbole du Mal —, vénéré comme patron des chevaliers de l’Ordre Teutonique au même titre que la Sainte Vierge et que sainte Élisabeth de Thuringe. Deux toiles illustrent parfaitement la double mission de l’Ordre : lutter pour la foi en tant qu’ordre chevaleresque et soigner les corps et les âmes en tant qu’ordre hospitalier.

Une pierre tombale se trouve devant la nef et mérite que l’on soulève le tapis qui la recouvre généralement. Dans un décor gothique, elle représente un évêque revêtu des ornements pontificaux, avec la mitre et la crosse épiscopales. Sa main droite bénit et sous ses pieds gît un dragon à la langue fendue tandis que deux anges encensent la scène. En lettres gothiques, on apprend qu’il s’agit de la pierre tombale d’Edmund von Wörth, prêtre dans l’Ordre Teutonique, évêque de Courlande (Lettonie) et évêque auxiliaire de Liège au XIIIe siècle. Il reçoit la bénédiction de Dieu dont on aperçoit la main droite au-dessus de la tête du défunt.

La main de Dieu

La main de Dieu est généralement représentée sortant des nuages, le corps divin demeurant caché dans le ciel. Main droite en relation avec Sa miséricorde, dans un geste bénéfique parce que Jésus est assis à la droite de son Père, alors que la main gauche apparaît maléfique dans de nombreuses traditions et croyances populaires (sauf en Extrême Orient).

De la sorte, la main gauche est généralement utilisée pour les actes maléfiques, sataniques, lors de malédictions, d’où la mauvaise réputation que subissent les gauchers. Dans différentes situations, l’utilisation de la main gauche est même fortement déconseillée : ne pas tenir une canne à pêche de cette main, ne pas ramasser une carte avec la main gauche lorsque l’on joue ; au Niger, il est demandé de ne pas cuisiner de la main gauche, car cela s’apparente à une tentative d’empoisonnement ! Lors des messes noires, le signe de croix est réalisé de la main gauche…

Balivernes que tout cela ? Dans la Bible, la droite n’est-elle pas la direction du paradis, et la gauche, celle de l’enfer ? Et, pour rappel, ne dit-on pas que les légendes et les croyances populaires sont plus satisfaisantes pour l’esprit que beaucoup d’expériences techniques et scientifiques ?

A voir aussi

Coup de coeur

Retour haut de page

bling
it up