L’église de Saint-Sulpice (Diest)

D’autres lieux…

Une touche française

À droite de l’Hôtel de Ville, on admire l’église de Saint-Sulpice, véritable musée d’art religieux, dont la construction débuta en 1321 sous les auspices de Pierre de Savoie. C’est lui qui introduisit le style gothique, pratiquement inconnu dans la région.

Le chœur, ses colonnes, son déambulatoire, deux chapelles rayonnantes, furent les prémices à une construction où, à présent, on remarque également des statues baroques adossées à des colonnes sans chapiteau, des stalles du XVe siècle, Notre-Dame des Miracles, statue polychrome du XIIIe siècle, la tombe de Philippe-Guillaume d’Orange, fils aîné de Guillaume le Taciturne…

Une autre particularité de ce noble édifice est son clocher baptisé «Mosterdpot » en raison de sa forme rappelant un moutardier.

Pourquoi pas ce clin d’œil, dans le fond, quand on sait que la vénérable église parisienne Saint-Germain-l’Auxerrois, située face à la colonne du Louvre, paroisse des rois de France, a été restaurée de manière «abusive», selon des spécialistes, et qu’elle s’inscrit dans un environnement architectural qui la fait ressembler à un huilier-vinaigrier, d’après Jacques-Louis Delpal ?

A voir aussi

Coup de coeur

Retour haut de page

bling
it up